L’évangile selon Pilate

afevangile

Eric-Emmanuel Schmit
Mise en scène Christiane Magendie – mars 2007

En septembre 2000, Eric-Emmanuel Schmitt publiait “l’Evangile selon Pilate”. Plus tard, il décide d’adapter son roman pour le théâtre et publie en 2004, deux pièces : La Nuit des oliviers et l’Evangile selon Pilate, rassemblées sous le titre “Mes Evangiles.”
Un soir d’hiver 2006, sous l’impulsion d’un comédien, le Théâtre de Zélie se lance dans une nouvelle aventure : porter à la scène “l’Evangile selon Pilate”. L’aventure a pris corps. Elle nous a passionnés. La pièce a été créée en avril 2007, à la Maison paroissiale Ardillos, à Mérignac puis reprise au Centre Beaulieu à Bordeaux.
Pilate achève de relire son courrier quand son scribe, Sextus, lui annonce l’incroyable nouvelle : ” Le cadavre du Nazaréen est sorti du tombeau”. Bien décidé à percer le mystère de cette disparition, Pilate nous plonge d’abord dans le suspense d’une enquête policière. Mais peu à peu, l’habile enquêteur qu’est Pilate, persuadé de découvrir une supercherie, ne sait plus trop que penser. L’énigme fait alors place au mystère. Et quand, par amour pour sa femme Claudia, devenue chrétienne, il prend la route de Galilée pour la rejoindre,
nous voyons un Pilate bouleversé, marcheur au milieu des marcheurs qui a perdu de sa superbe et qui doute. Et si le chemin de la foi était aussi celui du doute ? Comme à chaque fois, Eric-Emmanuel Schmitt pose la question. A chacun de répondre. La pièce était écrite pour deux acteurs. Ils sont six. Dans le récit que Pilate fait à son frère, il évoque plusieurs figures bibliques familières. Nous en avons retenu quatre, que nous avons choisi d’incarner. Sans doute pour nous les rendre plus vivantes.
Une partie video-projection évocatrice des grands événements racontés par Pilate, accompagne des chants juifs du groupe ADAMA, auxquels se mêlent un chant araméen et des polyphonies sacrées.
Tels sont les choix que nous avons faits en travaillant “L’Evangile selon Pilate”. Notre manière de voir. A votre tour, amis spectateurs, de voir et d’entendre…autrement.

Distribution
Pilate, Préfet de Rome Jean-Claude Bernier
Sextus, le scribe Cyril Clédières
Myriam, mère de Yechoua (Jésus) Françoise Destouesse
Myriam de Magdala, Nadine Hutteau
Hérodilvade, Syie Fasensieux
Yohanân, le disciple Vincent Mazaux
Avec les voix enregistrées de Séverine Duhamel, Michel Sallaberry et Jean-Claude Bernier.
Costumes : Yvonne Dumas
Réalisation des candélabres : Paul Gergereau
Montage et video-projection : Monique Saurel
Enregistrement : Marc Lamoureux
Affiche : Romain Auberger